PARFUM D'AMOUR

Toi qui es si belle,
Qui sous le soleil étincelle,
Au bord de la rivière sort ton ombrelle,
Puis la chaleur sous les tonnelles,
Enveloppe ton corps d’hirondelle.
Ton parfum aux allures Chanel,
Sur tes seins caresse la dentelle,
De ce chemisier en flanelle,
Tes yeux soudain étincellent,
Je te vois qui chancelle,
C’est le plaisir charnel,
C’est à toi que je dédie ce poème.

LEVRAUT © 2001